Après avoir essayé les séries d'espionnage avec The Americans, je renoue avec les séries médicales, un genre que j'adorais à l'époque, mais que j'ai délaissé après Urgences (car pour moi, rien n'égale Urgences!). 

 

Monday Mornings

MONDAY MORNINGS

 

C'EST OU?

Ca se passe sur la chaine cablée TNT (qui diffuse également Dallas, Falling Skies et d'autres TV show relativement moyens). La diffusion du pilote a eu lieu le 4 février.

C'EST DE QUI?

On doit cette série à l'immense David E. Kelley, poids lourds dans les séries TV relativement spécialisé dans le système légal US, créateur entre autres de de Boston Legal (Boston Justice à la télé française) et de Harry's Law.

C'EST AVEC QUI?

Il y a du bon et du mauvais dans le casting: je ne suis pas particulièrement fan du bellâtre Jamie Bamber (aperçu dans London District et Battlestar Galactica), mais j'aime bien Jennifer Finnigan (l'héroine de Close To Home, qui a également joué dans Better With You) et surtout Alfred Molina (vu dans Law & Order: LA, Harry's Law et pleins de films)!! 

CA PARLE DE QUOI?

Selon Allociné: "Le quotidien de cinq chirurgiens à l'hôpital Chelsea General alors qu'ils repoussent sans cesse les limites de leur don, quitte à faire des erreurs. Celles-ci font l'objet d'une conférence top secrète tous les lundis au cours de laquelle tous les médecins se réunissent pour passer les complications et les erreurs en revue et tenter d'en tirer des enseignements pour leurs futures interventions... Dans le pilote, nous faisons la connaissance de ces neurochirurgiens et de leurs personnalités:

  • Tyler Wilson (Jamie Bamber) est le chirurgien beau gosse qui va opérer un gamin venu pour une blessure bénigne; l'opération va mal se passer et ce souvenir va le hanter
  • Tina Ridgeway (Jennifer Finnigam): la chirurgienne un peu plus "humaine" et moins imbue d'elle même que les autres, et qui semble avoir une relation plus que professionnelle avec Tyler
  • Sung Park (Keong Sim): le stéréotype de l'éminent neurochirurgien asiatique, d'apparence froide et sans capacité d'empathie et de compassion, complètement imbu de sa personne et de ses capacités, tellement peu concerné qu'il ne parle qu'un anglais primaire
  • Sydney Napur (Sarayu Rao): le produge indien, une femme qui met son grain de sel partout en étant constamment sûre d'avoir raison et qui n'hésite pas à dire aux autres qu'ils ont tort
  • Michelle Robideaux (Emily Swallow): la petite jeunette du groupe, sous la supervision de Tina, elle cherche encorfe à s'affirmer dans ce milieux de grosses têtes

Tout ce petit monde est complété par le neurochirurgien Jorge Villanueva (Ving Rhames), qui joue un peu le rôle de conseiller/mentor, ainsi que le chef des transplantations Buck Tierney (Bill Irwin), et est supervisé par le Chief of Staff Harding Hooten (Alfred Molina). On les suit dans leurs opérations, leurs interaction avec le reste de l'hopital, et surtout lors de ces réunions du lundi matin (d'où le titre), ou Hooten choisit un cas rencontré durant la semaine passé, et humilie -pardon fait progresser - le médecin responsable en lui pointant toutes les conneries qu'il a pu faire.  

QU'EST-CE QUE J'EN PENSE?

J'ai adoré. On y retrouve la verve de Kelley, que j'avais particulièrement aimé dans Boston Justice. Le pilote est parfaitement fluide, les personnages sont maginfiquement écrit, ce sont les médecins d'élite tels qu'on les imagine:  relativement gentils et aimables avec les patients, mais imbus d'eux mêmes, insupportables, bien trop confiants, compétitifs, et parfois insensibles. Du coup, c'est très jouissif de les voir flipper en attendant de voir sur qui va tomber le couperet de Hooten le lundi matin. D'ailleurs, ce sont dans les scènes de réunion que l'on voit le plus clairement la patte de Kelley: le côté déclamatoire de Hooten, le médecin visé sur l'estrade comme sur le banc des accusés et jeté en pature à l'audience, tout rappelle la salle de tribunal. Et pour finir, les cas sont intéressants, les scènes d'opérations sont très bien filmées et sans "filtre anti parental" (j'adore voir des cranes découpés!!), le rythme est soutenu, bref c'est que du plaisir! 

ALORS, GO OU PAS GO?

J'ai tellement accroché que j'ai enchainé les épisodes suivants, jusqu'à être à jour dans les diffusions, donc oui on peut dire que c'est un GO :) Par contre, au vu des audiences US qui sont catastrophiques, il est très probable que la série va s'arrêter au bout d'une saison d'une dizaine d'épisodes, ce qui est très dommage :( Surtout quand on voit d'autres séries très médiocres continuer d'exister même si elles sont sur le déclin (ou Grey's Anatomy, c'est à toi que je pense).

LE TRAILER

(Trailer qui a d'ailleurs pompé pas mal de plans sur le générique de Big Love...)