En ce moment, j'ai pas mal de séries en suivi hebdomadaire, et peu de temps pour le visionner: je suis donc obligée de faire des choix (comme par exemple virer les shows les plus chiants, je pense à toit OUAT...). Par contre, j'ai un peu fait le sacrifice des pilotes de mid-season (ceux arrivés en janvier), et je ne sais pas du tout quels sont les nouveaux shows que je dois absolument suivre.

Si vous êtes dans mon cas, voici une petite session de rattrapage avec 6 pilotes sélectionnés parmi les shows que je suis susceptible de suivre (car non, The Carrie Diaries n'est pas vraiment mon truc, déjà que Sex & The City j'ai pas trop suivi...)

 

The-Americans

THE AMERICANS

C'EST OU?

C'est LE show 2013 de la chaine cablée FX (Fox Extended Networks, connue aussi pour The Shield, Nip / Tuck, Damages ou plus récemment American Horror Story), une des séries les plus attendues de de l'année. La diffusion du pilote a eu lieu le 30 janvier dernier.

C'EST DE QUI?

Il s'agit du projet de Joe Weisberg (un ancien de la CIA devenu producteur et scénariste), qui a écrit notamment pour Damages (bon cru) et Falling Skies (moins bon cru).

C'EST AVEC QUI?

Les 2 personnages principaux sont forcément connus des sériephiles aguerris: Keri Russel (ex-héroine du drama Felicity, et vue dans Scrubs) et Matthew Rhys (Kevin Walker de Brothers & Sisters).

CA PARLE DE QUOI?

Selon Allociné: "Phillip et Elizabeth Jennings, deux espions du KGB dont le mariage a été arrangé, s'installent avec leurs deux enfants dans la banlieue de Washington au début des années 80, juste après l'élection de Ronald Reagan à la Présidence. Se sentant une certaine affinité pour le mode de vie américain, le couple voit ses convictions mises à rude épreuve. Assumer une double identité va devenir de plus en plus difficile pour eux, d'autant qu'en cette période de Guerre Froide, le moindre faux pas peut leur coûter la vie..."

Dans le pilote, nous faisons connaissance de ces 2 espions au cours d'une mission d'exfiltration d'un autre membre du KGB sur le point de retourner sa veste aurpès des américains. Cet espion qui essaye de les acheter en leur faisant miroiter la prime financière réservée aux agents doubles, réveille un certain conflit entre les 2 "époux": Phillip s'est habitué à "l'American Way Of Life" et a maintenant plus envie de vivre une vie normale, alors qu'Elisabeth a un sens patriotique plus développé et refuse de trahir la "motherland" (et ce, malgré l'historique douloureux qu'elle a avec l'agent double...). Cette "dissension" va devenir d'autant plus grande que le contexte international va se durcir, que Reagan va commencer sa chasse aux sorcières, et qu'un agente de la CIA appartenant au contre espionnage va s'installer en face, et va s'intéresser de près à ce couple un peu trop lisse...

QU'EST-CE QUE J'EN PENSE?

C'est un pilote extrêmement bien fait: que ce soit la photographie, la bande son, le jeu d'acteur, le storytelling, tout est nickel. Mais je n'accroche pas, et quelque part je savais que cela allait se passer comme ça. J'ai essayé le show parce que je n'en ai entendu que du bien, mais ce n'est pas mon truc les annees 80, la Guerre Froide, les espions, tout ça. Je n'ai jamais accroché avec Alias ou 24, j'ai "toléré" Homeland", et la je me suis relativement ennuyée devant la scène d'intro, donc... Les J'ai regarde l'épisode d'un œil distrait, mais j'ai pas complètement détesté a cause de l'histoire familiale (à partir du milieu du pilote, comment le couple gère sa double vie avec ses enfants, et la storyline avec le voisin, parce que justement on est dans l'humain et pas dans les complots gouvernementaux. Pour résumer, un très bon pilote, mais à réserver aux amateurs du genre.

ALORS, GO OU PAS GO?

Après le visionnage du pilote, je ne savais honnêtement pas si j'allais continuer, et ce pour les raisons évoquées ci-dessus. Pour tester, j'ai commencé à regarder l'épisode 2, mais je ne l'ai pas terminé (la partie mission m'a un peu soulée). Cependant, je ne pense pas abandonner complètement la série, parce que c'est indéniablement un show de qualité, et que ça me manquerait de passer à côté: c'est un peu mon syndrôme Homeland. Je pense plutôt la visionner en marathon, à un moment où je serai un peu plus à court de shows inédits à regarder...  

LE TRAILER